En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.

Actualités

Etiquetage nutritionnel des vins : Un an de réflexion pour la Commission Européenne

13 mars 2017

Un an : c’est le temps donné aux professionnels du secteur des boissons alcoolisés pour proposer une solution sur l’étiquetage des calories. Les boissons alcoolisées bénéficient d’une législation particulière en matière d’étiquetage nutritionnel. Elles en sont exemptées. Le Parlement européen a, en avril 2015, pressé la Commission européenne d’avancer sur ce dossier, en prenant une position favorable sur l'étiquetage des calories sur toutes les boissons alcoolisées. La Commission apparaît donc plus nuancée que les députés européens dans son rapport publié ce 13 mars. Elle écrit ainsi : "la Commission estime qu’il convient, dans un premier temps, de favoriser le renforcement des initiatives volontaires actuelles visant à fournir la liste des ingrédients et la déclaration nutritionnelle. Elle invite donc le secteur à répondre aux attentes des consommateurs et à présenter, dans l’année suivant l’adoption du présent rapport, une proposition d’autoréglementation couvrant l’ensemble du secteur des boissons alcoolisées"

Mais cette proposition plutôt nuancée de la Commission européenne n’est pas du goût des représentants professionnels du vin français. Notamment par la voix de la Cnaoc, ils adoptent une position dure, refusant tout principe d’étiquetage. Arguant que deux études (une TNS/SOFRES, l’autre de la Commission européenne datant de 2005) démontrent qu’il n’y a pas d’attentes des consommateurs en matière d’étiquetage nutritionnel, les producteurs français mettent en avant l'inapplicabilité d’une telle législation. « Le vin est un produit vivant, qui n’est pas maîtrisable comme d’autres produits agro-alimentaires. Chaque année le taux d’alcool, donc de calorie est modifié. Il faudrait adapter les étiquettes » indique la Cnaoc.

 

Source : Vitisphere. Photo : Commission Européenne.


professionnels
abonnez-vous
à la newsletter WineAlley