En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.
The best way to French Wines

Beaujolais - Fiche AOC

Description

Les vins sont fruités, gouleyants en bouche et marqués par les fruits rouges et noirs. Frais et friands, ce sont des vins de soif (plus corsé pour le Beaujolais supérieur) , dont une majorité est consommée en vin primeur, à déguster dès le 3ème jeudi de novembre.. Il ne faut pas oublier les belles cuvées à boire tout au long de l’année. Le Beaujolais est le vin des quatre saisons.
Les Beaujolais supérieurs (uniquement produits en vins rouges) sont issus de parcelles identifiées, qui ont un rendement inférieur, et un degré naturel supérieur d’un demi-degré.

HISTORIQUE

Les vins du Beaujolais entretiennent de longue date une histoire d’amour mouvementée avec Lyon. Transportés par la Saône, ils étaient servis dans les bouchons lyonnais, le nom des bistrots locaux. On dit que Lyon est traversée par trois rivières : le Rhône, la Saône et le Beaujolais.
Les vins atteignaient aussi Paris, traversant par la route les monts du Beaujolais pour rejoindre la Loire, puis Paris par le canal de Briare.
Ces vins sont en harmonie avec la gastronomie locale faite de charcuteries, de triperies et de quenelles, mais sa renommée internationale s'est faite autour du vin primeur, qui va avec la plupart des cuisines du monde.

Chiffres clés

La superficie de l'appellation Beaujolais dépasse les 7 500 ha dont plus de 90% en rouge, ET 1% en Beaujolais supérieur.

Le bassin compte de nombreux d'opérateurs ( plus de 2000).

La récolte approche les 300 000 hl dont plus de 90% en rouge, et 1% en Beaujolais supérieur


Sources INAO 2008 (chiffres de l’AOC Beaujolais rouge, rosé et blanc confondus)

Située au nord du département du Rhône et débordant sur une partie sud du département de Saône et Loire, l’appellation s’étale sur les coteaux entre la rivière Saône à l’est et les Monts du Beaujolais à l’ouest.
Les vins du Beaujolais proprement dit, sont principalement issus du sud de Villefranche sur Saône.

La vigne est portée par des sols variés, allant des granites et schistes du nord du vignoble et de la vallée de l’Azergues aux argilo-calcaires de la région des pierres dorées et cailloutis des plateaux

Le Climat de l'appellation Beaujolais :
Carrefour climatique, le Beaujolais profite d’un climat tempéré, de type continental. L’humidité océanique est presque arrêtée à l’ouest par les Monts du Beaujolais. L’influence méditerranéenne est emmenée par le vent du Midi qui précède à l’automne de fortes précipitations. Le vent du Nord; lui, refroidit et assèche : il participe au fruité des vins et agit contre les maladies de la vigne. La délimitation met en avant les expositions à l’est et au sud L’altitude varie de 200 m à 550 m. La topographie tourmentée est à l'origine de nombreux microclimats contribuant à la richesse de la palette des vins.

La vinification beaujolaise classique est une macération semi-carbonique par macération de vendange entière, puis pressurage et fin de fermentation à température maîtrisée. Ce modus operandi est obligatoire en primeur. Pour les autres vins, la vendange mécanique est possible et limite l’emploi de cette technique qui vise à retenir les processus les plus doux pour le raisin. Les degrés naturels minimum sont de 10 % (10, 5% pour les supérieurs) et lorsque l’autorisation de sucrage est donnée, les vins ne peuvent pas dépasser 12.5 % (13% pour les supérieurs). Les sucres résiduels sont limités à 3 g/l (2g/l pour les primeurs).

Le cépage rouge de l'appellation Beaujolais est le Gamay Noir. Les cépages accessoires, Gamay de Bouze et Gamay de Chaudenay sont autorisés, ensemble ou séparément, à hauteur de 10% maximum de l’encépagement. Les cépages Aligoté, Chardonnay, Melon, Pinot Gris et Pinot Noir sont autorisés uniquement en mélange de plants dans les vignes, avec un maximum de 15%. Le Pinot Noir est accepté jusqu’à 15 % de l‘encépagement et dans l’assemblage des vins jusqu’à la récolte 2015.

La densité minimale est de 5 000 ceps/ha. L’écartement entre rang ne peut excéder 2,50 m et l’écartement entre ceps ne peut être inférieur à 0.80m.

Les vignes palissées possèdent au moins un fil porteur et une paire de fils releveurs. La hauteur du feuillage utile palissé ne peut être inférieure à 0,6 fois l’écartement entre les rangs. Cette hauteur est mesurée entre la limité inférieure du feuillage et la limité supérieur de rognage. Pour les vignes non palissées, la distance moyenne entre rangs ne peut excéder 1,5 m.

Quelque soit le type de taille, chaque pied ne peut porter plus de 10 yeux francs.
En taille courte : en gobelet, éventail ou cordon, simple, double ou charmet avec 3 à 5 coursons à 1 ou 2 yeux. En vue du rajeunissement, chaque pied peut porter un courson sur un gourmand issu du vieux bois.
En taille longue : guyot simple avec baguette de 6 yeux maximum et un courson à 2 yeux, ou 2 baguettes à 3 yeux maximum.

Le rendement de base est de 64 hl/ha pour le Beaujolais et de 62 hl/ha pour le Beaujolais supérieur.
Le bénéfice de l’appellation ne peut être revendiqué sur des parcelles qui n’ont pas été entièrement récoltées.